5 astuces pour éviter l’arnaque des garagistes

Dans la plupart du temps, quand on ne connaît rien en mécanique, on a souvent peur de se faire arnaquer par le garagiste. Effectivement, si on se rapproche de celui-ci pour une simple révision, il annonce parfois qu’il faut faire d’autres réparations comme le joint de culasse, les plaquettes de frein… Pour éviter d’être confronté avec ces attitudes et voir sa facture gonflée considérablement, voici quelques conseils qui pourront vous aider.

1. Se tourner vers un garagiste professionnel

Pour ne pas se faire arnaquer, il vaut mieux se rapprocher d’un garagiste professionnel pour faire une révision de son véhicule. Chez certains concessionnaires, les automobilistes pourront, par exemple, y entretenir leurs véhicules comme dans le garage Ssangyong à Ligny. À part cela, ils pourront aussi se rapprocher d’un garagiste qui est agréé par leur compagnie d’assurance. En plus de ne pas avancer le coût des réparations et de bénéficier d’un prix réduit, cela est aussi un gage de sécurité pour prévenir les arnaques. À noter qu’un établissement d’assurance choisit souvent des garagistes sur une base de différentes critères de qualité, notamment l’équipement, la compétence et le professionnalisme.

2. S’informer sur le tarif et faire une demande de devis

Pour être sûr que le garagiste n’est pas un arnaqueur, il faut être vigilant sur les tarifs qu’il applique. Il faut savoir qu’un garagiste professionnel est obligé d’afficher ses prix toute taxe comprise. Ceux-ci comprennent notamment un tarif horaire de la main d’œuvre ou encore un coût forfaitaire des prestations. Si ce n’est pas le cas, il est plus prudent de passer son chemin. Dans le cas échéant, si le garagiste affiche clairement ses tarifs, il faut penser à faire une demande de devis. Effectivement, cette méthode doit toujours précéder les lourdes réparations pour faire office de contrat. Demander un devis est dans la plupart du temps gratuit, cependant il peut aussi être payant. Par contre, il ne doit pas dépasser 10 % du prix de la réparation prévue, et est généralement déduit dans le coût total.

3. Se faire accompagner d’un connaisseur

Pour ne pas être victime d’escroquerie, il vaut mieux se rendre chez le garagiste accompagné d’une personne qui a quelques connaissances en problème mécanique. Effectivement, si on est un automobiliste pressé ou un novice en mécanique, on n’est pas à l’abri d’un acte d’arnaque. Le connaisseur pourra au moins avertir s’il y a des exagérations.

4. Mettre en place un ordre de réparation

Même chez un garagiste professionnel, on peut avoir quelques soucis dans la réparation. Certains n’hésitent pas à effectuer des réparations qui ne sont pas accordées par le propriétaire. Pour éviter cela, il est donc important de constituer un ordre de réparation dans lequel il doit être précisé qu’aucune réparation supplémentaire ne doit être faite. Avant de commencer le travail, les deux parties doivent signer le document.

5. Opter pour une garantie protection juridique

Si l’automobiliste souhaite bénéficier d’une assistance pour faire valoir ses droits en cas de litiges causé par son garagiste, il est important de compléter l’assurance automobile avec une garantie protection juridique. Ce type de couverture peut même s’étendre aux membres de la famille lorsque le véhicule est utilisé par plusieurs conducteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *